Les délices de la cuisine polynésienne

Connaître les particularités de la cuisine polynésienne

La Polynésie est réputée pour ses merveilles naturelles et son charme exotique. C’est également un territoire culturellement riche qui permet aux voyageurs de faire de belles découvertes durant leur séjour. Pour les amateurs d’expériences gastronomiques, leurs palais seront, sûrement, séduits par la cuisine de Tahiti et ses îles. Il faut, en effet, noter que cette collectivité d’outre-mer dispose d’une véritable tradition culinaire. Elle s’impose comme le carrefour de saveurs tropicales, européennes et asiatiques. En effet, il faut rappeler que hormis les diverses espèces végétales et animales ramenées par les marins polynésiens, la gastronomie de la contrée a été fortement influencée par les cuisines occidentales et chinoises à partir de la colonisation des îles par les Européens. En effectuant un circuit en Polynésie, les visiteurs constateront l’une des meilleures cuisines du Pacifique Sud.

Les aliments phares

La tradition gastronomique est bien encrée dans la société polynésienne. Elle est le fruit de plusieurs années de mélange de genres et de cultures. Avec des produits frais exotiques des saveurs asiatiques, européennes, et surtout, tropicale, elle a su s’adapter aux habitudes et aux goûts de tous. Lors des circuits en Polynésie, notamment sur Tahiti et ses îles, les bourlingueurs trouveront de nombreux restaurants offrant l’opportunité de découvrir un art culinaire singulier. À noter que les produits frais comme les fruits de mer, les fruits et les légumes sont la base de l’alimentation des locaux. Bien qu’il s’y trouve du poulet, du porc et du bœuf, les Polynésiens mangent peu de viande. Les plats les plus fréquents incluent, entre autres, du poisson cru, des chevrettes, des crustacés et des petites crevettes d’eau douce. À souligner qu’il existe, deux sortent de poissons, dont les poissons du large et ceux du lagon. Le « fafaru » est, par exemple, une recette typique de poissons crus fermentés dans de l’eau de mer.

Un art culinaire exceptionnel

Les habitudes alimentaires des Polynésiens ont connus ont toujours changées. Avant le XXe siècle, une grande part de la population consomme de la viande de baleine, car la chasse était autorisée. Aujourd’hui, cela est interdit. La cuisson a également changé, notamment pour le poisson. Si celui-ci était grillé ou cuit à l’étouffé, aujourd’hui on parle de « poisson cru » dont la recette consiste à une macération de quelques heures dans une préparation de citron vert, d’épices et de légumes ainsi que de lait de coco. Ce met typique est très fréquents dans toutes les familles polynésiennes qui utilisent chacune ses propres ingrédients. Sinon, faisant partie de la haute culture culinaire de la contrée, le « ahima’a » est à ne pas manquer durant un circuit en Polynésie. Il s’agit d’un repas complet, dont tous les composants sont cuits à l’étouffée dans la terre, dans le fameux four tahitien. Il est, généralement, constitué de poulet, du poisson, de chevrette, de langoustes, de cochon de lait ainsi que de fruits et légumes locaux, le tout enveloppé dans des feuilles de bananiers.

A lire également :